torna al menu
torna all'elenco brani
mostra legenda
discografia
Scheda brano
Présages
da Présages CBS A3263

posizioneLato A, n. 1
Arrangiatore: Geoff Westley
Tradotto e adattato da: Pierre Grosz
Data di esecuzione: 1983
Autori musica: C. Baglioni
Autori testo: C. Baglioni
Artista: Claudio Baglioni
Lingue: FranceseFrancese


Canzoni corrispondenti:
Avrai




Testo:

Je vois déjà des nuits d'été
Éclabousser tes yeux d'étoiles
Et des photos dans un album     - Testi trascritti... Reginell@mente!! (60)
Avec à chaque page une histoire
Pour un avion à réaction je te vois renverser la tête
Je vois le brouillard de l'aube embuer ta fenêtre

Un téléphone trop silencieux
Qui déjà te dira l'absence
L'écume des vagues qui s'élancent
De l'autre bout de la mer immense
Les pantalons blancs de l'été et dans ton cœur une musique
Comme celle d'un train qui s'en va jusqu'en Amérique

Je vois deux larmes douces descendre sur tes joues
Un soleil rouge qui meurt et des pécheurs de bigorneaux
Des sommets sous la neige, des collines ruisselant sous l'eau
Et des souliers mouillés qu'on laisse dans l'entrée

Une femme comme un fruit vert et déjà une jeune douleur
Un incendie de feuilles rousses en toi qui pleures
Et une chaise où tu poseras tes heures
Vides comme un œuf en chocolat
Et un ami qui te lâchera toi qui avais cru en lui

Je vois tout ça, je vois tout ça
Pour toi, toi qui as tout le temps
De balayer la peur et les doutes
Et de trouver ta route

Je vois, je vois tout ça et je présage
Qu'à ton tour tu auras
Cette impression que j'ai à chaque fois
D'être toujours en manque d'amour

Quand l'amour pense à moi     - Testi trascritti... Reginell@mente!! (10)
     - Testi trascritti... Reginell@mente!! (37)
Je te vois te battre avec des mots nouveaux
Après cinq heures du soir
Et je vois des centaines de ponts
Dont tu feras sonner les bars
Je te vois tenir à deux doigts la cigarette qui fait tousser
Et des bougies d'anniversaire qu'il faut souffler

Je vois un travail qui ne te plaît pas
Des matins froids le nez rougi la bouche qui fume
Des jeux électroniques et des tilts qui s'allument
Des parapluies, des clés, des souvenirs oubliés

Et des caresses pour parler avec les chiens
Des jours entiers qui sont comme des dimanches matins
Et toutes ces paroles dites avec les mains
Levées en l'air et un communiqué
Pour annoncer que c'est fini qu'il n'y aura plus de guerres

Je vois, je vois tout ça comme je te vois
Vivre ta vie à toi     - Testi trascritti... Reginell@mente!! (37)
Avec un temps pour oublier
Et un temps pour te rappeler     - Testi trascritti... Reginell@mente!! (7)

Je vois, je vois tout ça et je présage
Qu'à ton tour tu auras
Cette impression qui ne me quitte pas
D'être toujours en manque d'amour

Chaque fois que l'amour, l'amour pense à moi






Ultimo aggiornamento: mercoledý, 29 novembre 2000